Publié le

Météo du début d’été et colonies

Le mauvais temps de cette fin de printemps a empêché les abeilles de sortir, par conséquent elles n’ont pas pu rentrer de ressources nécessaires à leur survie.

Surtout que ces aléas climatiques (froid et pluie) sont arrivés après la première récolte de printemps.

Le confinement des abeilles a provoqué de nombreuses conséquences que les apiculteurs peuvent constater:

  • Famine, les ressources en miel se sont rapidement taries. Les abeilles ne pouvant ramener ni nectar ni pollen. Les pluies empêchant les floraisons.
  • Maladies : le confinement et l’humidité ambiante provoque des mortalités importantes, et des échanges viraux plus importants : maladie noire, varroase, mycoses
  • Fécondation : celles ci n’ont pu avoir lieu, la température empêchant les reines vierges de faire leur vol nuptial, ainsi que les faux bourdons de venir féconder les reines.
  • Les conditions météorologiques ont suscité des traitements (fongicides) en agriculture afin de sauver les cultures. Des intoxications plus important qu’à l’accoutumée peut engendrer des affaiblissements des colonies et également la mort de ces colonies.

Une surveillance accrue des ruches est à pratiquer, et qui sera préjudiciable aux récoltes prochaines telle la floraison du châtaignier qui approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *